intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

mots

interview anagramme : La France Forte

Cette interview est une fiction. Chaque réponse est un anagramme du nom de l’invité.
(Le concept vient de Davezilla.)

Pour cet entretien nous nous adresserons à Nicolas Sarkozy sous le nom de « La France Forte », qu’il entend personnifier.

Michel : Bonsoir monsieur le Président. Vous avez « accepté l’invitation de TF1 », cette « invitation » participait-elle d’une urgence ?
La France Forte : Rencart affolé !

Michel : L’UMP a évoqué des sanctions contre Christian Vanneste suite à des propos que certains qualifient de négationnistes, quelles sont elles ?
La France Forte : Contera raffle.

Michel : D’aucuns disent que cette campagne électorale va puiser dans les caniveaux. Comment comptez-vous l’influencer ?
La France Forte : À renfort fécal.

Michel : On dit aussi que vous allez instrumentaliser la peur. Avez-vous un slogan pour ça ?
La France Forte : « N., le Fear Factor. »

Michel : Quelle responsabilité auront les maires s’ils ne fournissent pas 500 signatures à Marine Le Pen ?
La France Forte : Recaleront faf.

Michel : Le ralliement d’Hervé Morin, est-ce parce que le Nouveau Centre n’est pas si mécontent de ces 5 dernières années ?
La France Forte : Centre raffola.

Michel : Le soutien de la droite de Boutin nous paraissait évident par contre.
La France Forte : Réac’ raffolent !

Michel : Après ces derniers mois à vous traîner dans la boue, on pourrait croire qu’ils auraient été plus réticents.
La France Forte : Na, rectal offert.

Michel : Les sondages ne vous sont guère favorables, la dynamique est-elle là ?
La France Forte : Ça enflera fort !

Michel : Finalement, François Hollande est-il votre némésis ?
La France Forte : Fatal confrère.

Michel : La plupart des Rafales vendus à l’Inde sera fabriquée sur place, est-ce un problème de logistique ?
La France Forte : Fret Rafale ? Con.

Michel : Vous comptez faire un référendum sur l’indemnisation des chômeurs, mais comment comptez-vous qu’ils vivent sans revenus ?
La France Forte : *Fanfare* Le troc !

Michel : Vous avez parlé de « capitaine de navire » qui ne le quitterait pas pendant la tempête, cette analogie n’est-elle pas exagérée ?
La France Forte : Nef frôler cata !

Michel : Finalement, avec le pire bilan de la Vème République, pourquoi ce slogan « La France Forte » sinon pour se moquer des électeurs ?
La France Forte : Farce frontale.

(La réponse le Fear Factor est de bladsurb.)

Et si vous l’aviez ratée : l’interview anagramme du président Barack Obama en 2008.

2012/02/16 12:33 | 1 commentaire | tags :

interview anagramme : Président Barack Obama

Cette interview est une fiction. Chaque réponse est un anagramme du nom de l’invité.
(Le concept vient de Davezilla.)

Michel : À l’aube de votre carrière de Commandant en Chef des armées, quel genre de problème logistique rencontrez-vous en Irak ?
Président Barack Obama : Kebab constiper armada.

Michel : Quelle serait la meilleure stratégie de repli pour l’armée américaine ?
Président Barack Obama : Bombarderait pancakes.

Michel : Comptez-vous sur la coopération d’autres pays du Moyen Orient dans ce repli ?
Président Barack Obama : Emirat, pancakes ? Bobard.

Michel : Votre avis sur la situation en Afghanistan, et ce qui peut y prolonger la guerre ?
Président Barack Obama : Macabre, borde Pakistan.

Michel : Parlons politique française et intégration des minorités : on parle de l’influence de sa mère juive sur les positions de Nicolas Sarkozy, qu’en pensez-vous ?
Président Barack Obama : Sarko adapté rabbin, mec.

Michel : Plusieurs rumeurs circulent sur un plan échangiste entre nos deux couples présidentiels qui aurait mal tourné, pouvez-vous nous en dire plus ?
Président Barack Obama : Sarko banda, crampe bite.

Michel : On parle aussi du trouble passé gay de John McCain, quel était son surnom au Vietnam ?
Président Barack Obama : « Bareback penis matador. »

Michel : On dit que vous seriez intime avec Bernard Kouchner.
Président Barack Obama : Bernard baptisa ma coke.

Question bonus :

Michel : Oh, un plateau de makis M7 !
Président Barack Obama : Captons maki de barbare !

Autres interviews anagrammes : Laurent Gloaguen, Matt Mullenweg, Ben Metcalfe.

2008/11/10 19:57 | 5 commentaires | tags :

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2016 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com