intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

2008 10 04

buvez SUPERVODKA

« Oui, la blogosphère est passée du bar des sports à la discothèque macumba. »
Où Trem_r présente une des meilleurs analogies de l’évolution de la bloguiboule française ces dernières années.

(C’est tellement bien présenté que j’ai du mal à croire qu’un jour j’ai failli faire caca dans ses toilettes, mais que je me suis retenu.)

00:41 | 1 commentaire | tags :

2008 06 10

foutage de gueule 3.0 (parce que « 2.0 » c’était déjà pris)

Qui a dit « un seul but : éviter de faire de la blogosphère une longue litanie publicitaire » ?
Un collectif anti-pub ? Un dinoblogueur ? Un blogueur qui fut naguère linké par toutes les blogueuses publicitaires dans l’espoir pas si secret qu’un jour il parle d’elles dans son post hebdomadaire, puis qui fut détesté quand il en vint à révéler qu’on pouvait trouver 600 euros dans un Kinder quand on a le bon nombre de visiteurs ?

Perdu !
C’est Nicolas Gut, fondateur de Blogrider, l’une de ces agences de pub que vous pouvez blâmer quand de lien en lien vous visitez 20 blogs avec le même post sponsorisé dans la journée, et ça se passe sur le Journal du Blog.
L’ironie est délicieuse, on croirait lire du Séguéla tellement ça a l’air sincère.

2007 01 05

bomb the blogosphere

Hey, mais c’est moi là !

11:25 | 0 commentaires | tags :

mots

de la déshumanisation et des posts sponsorisés déguisés

Et quand bien même - les renseignements utilisés par les pubards ne nous sont pas extorqués : c’est nous qui les mettons en ligne. Nous faisons, à vrai dire, des efforts démesurés pour standardiser nos vies […] en même temps que pour faire nous-mêmes la segmentation (Facebook, les tests, tout le temps).

Plus avant, nous acceptons parfaitement - que dis-je ?, nous applaudissons quand last.fm nous fait découvrir un nouveau groupe ou une nouvelle chanson, et ça ne plonge personne dans des abîmes de détresse que de réaliser le point auquel nos goûts culturels sont prévisibles - et pourtant, qu’un script similaire serve à nous vendre des choses, et soudain c’est une invasion de l’être intime, secret et fragile qui sommeille en chacun de nous.

NO ΛΟΓΟΣ, La publicité ciblée

(L’emphase est mienne.)
Me faire servir de la publicité ciblée par des robots ne me dérange pas, ce sont des machines aveugles — et nos yeux ont acquis une cécité sélective vis à vis des encarts colorés.

Voir des humains se comporter en machines en me servant de la publicité avec leur ton habituel par contre, sans l’indiquer clairement, ça me dérange par la déshumanisation du rapport auteur-lecteur : on n’essaierait pas de glisser que tel épluche-patate est génial au milieu d’une conversation geek avec quatre ou cinq amis, mais devant 3000 personnes, ce serait acceptable ? Le lecteur est ainsi relégué au rang de chiffre, négligeable à l’unité : si t’aimes pas, va lire ailleurs, ils seront encore 2999 demain.

Quelle naïveté que de penser que nous avions éteint la télévision, pour voir nos pairs la remplacer au pied levé.
Et pour prendre l’exemple récent du buzz Kali et des posts sponsorisés déguisés : quelle naïveté que de croire que des pourfendeurs purs et durs d’Hadopi peuvent, moyennant finance, soutenir Canal+ avec un “coup de pub” alors que Canal+ soutient Hadopi et la répression des internautes !

Ces incorruptibles opposants à Hadopi, idéologiquement retournables avec la bonne somme d’argent, n’ont pas peur de perdre la face : ils n’ont pas de face.

Au moins la machine qui sert les pubs AdSense ne prétend pas avoir de libre arbitre.

2009/10/23 08:14 | 9 commentaires | tags :

l’éthique et l’argent de l’éthique

Une brève lecture la charte néthique montre que le blog associé à la charte ne peut être néthique.

Démonstration :

Ne reprochez pas au gestionnaire du blog, le comportement des participants.

… suivi de …

Les commentaires de ce blog sont modérés, le modérateur se réserve le droit de publier ou de ne pas publier les contributions.

… c’est un peu prendre les lecteurs pour des cons : la clause de non-responsabilité du gestionnaire du blog est nullifiée par la modération a priori, qui donne au gestionnaire le contrôle (et la responsabilité légale) de ce qui se dit dans les commentaires.

De fait, demander au lecteur de ne pas questionner le gestionnaire sur le contenu des commentaires, tout en exerçant un contrôle actif sur les dits contenus est du ressort de l’hypocrisie la plus crasse.
Le beurre et l’argent du beurre : merci la néthique !

2006/09/30 13:39 | 3 commentaires | tags :

petits fours et permaliens

Lu sur Blogwaves :

En final un blogger est (simplement) une personne qui communique on-line? Il peut être militant, journaliste, homme politique, simple citoyen. Pourquoi en ce cas les distinguer des autres participants ?

Éclaté d’un petit rire cynique : les blogueurs en question joueraient-ils le jeu de l’ingénuité ?

Dans une France où tout un chacun beugle “les journaux et les politiques, tous des menteurs” à la première occasion, le blogueur est vu (pour combien de temps encore ?) comme une voix authentique (et neuve, d’où ma parenthèse précédente), ce qui lui confère une certaine légitimité.

De la même façon qu’on vend plein de desserts en faisant parler un enfant tout mignon pendant 25 secondes, il suffit d’orchestrer une campagne de 25 posts sur des blogues à forte audience pour apparaître ouvert d’esprit, sympathique, vrai.
De l’authenticité artificielle, comme les chips à l’ancienne et les plats surgelés bretonnisants (pirates !).

Et on n’a pas fini d’en lire, des « panégyriques malgré eux » dans la blogosphère, pas avant l’élection d’un type qu’on achète avec un iPod.

Toujours pendant les universités d’été de certain parti de droite, le sujet du mariage homosexuel est l’occasion pour l’UMP de tâter le terrain en matière de novlangue : on ne parle plus de « mariage », demain de quel mot qui fâche ne parlera t-on plus ?

Pour en revenir au titre du post de Laurent Bervas, « Blogueur (indemnisé ?) aux universités d’été », même indemnisé c’est quand même peu cher payé pour un job d’été d’homme sandwich.

P.S. : Jamais de course à pied, et pourtant
P.P.S. : Nicolas Sarkozy, attentat, bombe, tarte à la crême, réseaux islamistes, Monica. Juste au cas où le ministère de l’Intérieur ait acquis une copie d’Echelon.

2006/09/02 23:33 | 2 commentaires | tags :

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2016 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com