intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

2008 11 11

le choix n’est pas un intégrisme

Car interdire n’est pas le contraire exactement symétrique d’autoriser. Lorsque l’on interdit un droit, on empêche tout le monde d’en bénéficier, aussi bien ceux qui le voudraient que ceux qui ne le voudraient pas. Lorsque l’on autorise un droit, on permet à ceux qui veulent en bénéficier de le faire, mais aussi à ceux qui ne le veulent pas de ne pas le faire. D’un côté on oblige tous les gens se comporter de la même manière ; de l’autre on laisse les gens décider en leur âme et conscience et on respecte leur décision. Interdire, c’est imposer, autoriser, c’est proposer. Quand j’entends dire qu’il y a sur ces sujets des intégristes des deux côtés, ça me fait hurler. Non, il n’y a pas des intégristes des deux côtés : par définition, celui qui souhaite laisser le choix à chacun de faire comme il l’entend n’est pas intégriste. C’est éventuellement un intégriste de la liberté individuelle, mais ce n’est pas un intégriste du mariage, de l’avortement ou de l’euthanasie.

Pascal Levy, Le revers

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2016 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com