intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

mots

Stephanie Booth, un modèle

Stephanie Booth fait partie de mes incontournables.

Je tapais encore laborieusement des <table> que Stephanie parlait déjà d’utiliser une obscure technologie à base d’accolades pour mettre en page. C’est en lisant son blog que j’ai découvert et testé ces techniques CSS ; c’est par ses explications que j’ai compris que ça pouvait être facile.
J’avais renoncé à IRC, Stephanie m’a montré plusieurs canaux intéressants où les idées fusaient.
S’il y a un réseau social qui vaut le coup, un moyen de communication nouveau, une nouvelle pratique bloguesque, je sais que j’arriverai dessus après elle, et qu’elle en aura calmement trouvé (et blogué) les points forts et faibles.
Stephanie est sur tous les fronts, une touche à tout extraordinaire ; je crois secrètement que ses journées font 42 heures.

Pourquoi cet éloge ?
Parce qu’aujourd’hui 24 mars, c’est l’Ada Lovelace Day, une occasion de bloguer à propos des femmes qui influencent les nouvelles et anciennes technologies, et plus particulièrement d’une femme qui a été un modèle pour moi ces dernières années. (Et à qui je dois tant.)
(Quand Stephanie m’a parlé de l’idée de Suw, je ne savais pas encore que je finirai par vous parler d’elle. Et ça me désole de ne pas avoir pris plus de temps pour exposer tout le bien que je pense d’elle, et de le faire si hâtivement et maladroitement, mais il faut bien publier le 24 mars !)

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2014 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com