intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

mots

l’éclairage éteint, la mascarade se termine

Cependant, je suis arrivé à conclusion. Je ne suis plus un monstre hideux qui va timidement faire un cadeau à la jeune fille qu’il adore. Je ne chercherais pas non plus à gagner du temps en repoussant le délai de trois à quatre jours, de quatre jours à cinq. Les travaux de reconstruction du passage seront une tâche commune à nous deux, quand tu auras lu ce mémoire. Est-ce le chant d’un désespéré ? Non, il se peut que j’aie été trop optimiste, mais je ne suis pas vaniteux. Il n’est pas inconvenant de se consoler l’un l’autre, après nous être rendus compte que nous étions tous les deux blessés. Soyons sans crainte et éteignons la lumière. L’éclairage éteint, la mascarade se termine. Nous réfléchirons encore une fois, l’un sur l’autre, dans le noir, là où il n’y a ni visage ni masque. Je suis prêt à avoir foi en la mélodie qui doit pouvoir s’entendre dans ces ténèbres.

Kôbô Abê, La face d’un autre

2006/11/24 18:24 | 0 commentaires | tags :

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2016 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com