intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

2010 07 28

ressembler à ces hommes

Jones se détourna de la fenêtre quand il vit s’enfuir le barbu et il ouvrit l’exemplaire de Life que Darlene lui avait donné. Du moins Darlene avait-elle été agréable avec lui aux Folles Nuits. Darlene s’était abonnée à Life dans l’idée de se cultiver et de s’améliorer et, en faisant cadeau de cet exemplaire à Jones, elle espérait aussi lui être utile. Jones tenta de lire un éditorial consacré à l’engagement américain en Extrême-Orient mais dut s’interrompre à mi-chemin. Il se demandait comment un canard pareil pourrait aider Darlene à devenir danseuse exotique — le but qu’elle s’était fixé et dont elle avait parlé et reparlé. Il reporta son attention aux pubs. C’était ce qui l’intéressait dans les magazines. Celui qu’il tenait entre les mains en présentait une sélection remarquable. Il aimait la pub de la compagnie d’assurance sur la vie Aetna, avec la photo de la jolie maison qu’un couple venait d’acheter. Les hommes de la lotion après rasage Yardley semblaient riches et décontractés. Voilà comment Life pouvait lui être utile. Il désirait ressembler à ces hommes, leur ressembler trait pour trait.

John Kennedy Toole, La conjuration des imbéciles

2009 12 14

mangez du cheval !

Comme Pompom, 3 poulains sur 4 passent leur vie les flancs cruellement ravagés par les talons de nains à casquette.

Soyez charitable, mangez du cheval.
(En plus, c’est très bon.)

23:46 | 8 commentaires | tags :

2009 02 09

quand les humains attaquent

Zombies, goules, hommes-poissons, martiens et autres créatures, tremblez… Les humains sont parmi vous ! (via)

14:29 | 1 commentaire | tags :

2008 06 10

foutage de gueule 3.0 (parce que « 2.0 » c’était déjà pris)

Qui a dit « un seul but : éviter de faire de la blogosphère une longue litanie publicitaire » ?
Un collectif anti-pub ? Un dinoblogueur ? Un blogueur qui fut naguère linké par toutes les blogueuses publicitaires dans l’espoir pas si secret qu’un jour il parle d’elles dans son post hebdomadaire, puis qui fut détesté quand il en vint à révéler qu’on pouvait trouver 600 euros dans un Kinder quand on a le bon nombre de visiteurs ?

Perdu !
C’est Nicolas Gut, fondateur de Blogrider, l’une de ces agences de pub que vous pouvez blâmer quand de lien en lien vous visitez 20 blogs avec le même post sponsorisé dans la journée, et ça se passe sur le Journal du Blog.
L’ironie est délicieuse, on croirait lire du Séguéla tellement ça a l’air sincère.

mots

de la déshumanisation et des posts sponsorisés déguisés

Et quand bien même - les renseignements utilisés par les pubards ne nous sont pas extorqués : c’est nous qui les mettons en ligne. Nous faisons, à vrai dire, des efforts démesurés pour standardiser nos vies […] en même temps que pour faire nous-mêmes la segmentation (Facebook, les tests, tout le temps).

Plus avant, nous acceptons parfaitement - que dis-je ?, nous applaudissons quand last.fm nous fait découvrir un nouveau groupe ou une nouvelle chanson, et ça ne plonge personne dans des abîmes de détresse que de réaliser le point auquel nos goûts culturels sont prévisibles - et pourtant, qu’un script similaire serve à nous vendre des choses, et soudain c’est une invasion de l’être intime, secret et fragile qui sommeille en chacun de nous.

NO ΛΟΓΟΣ, La publicité ciblée

(L’emphase est mienne.)
Me faire servir de la publicité ciblée par des robots ne me dérange pas, ce sont des machines aveugles — et nos yeux ont acquis une cécité sélective vis à vis des encarts colorés.

Voir des humains se comporter en machines en me servant de la publicité avec leur ton habituel par contre, sans l’indiquer clairement, ça me dérange par la déshumanisation du rapport auteur-lecteur : on n’essaierait pas de glisser que tel épluche-patate est génial au milieu d’une conversation geek avec quatre ou cinq amis, mais devant 3000 personnes, ce serait acceptable ? Le lecteur est ainsi relégué au rang de chiffre, négligeable à l’unité : si t’aimes pas, va lire ailleurs, ils seront encore 2999 demain.

Quelle naïveté que de penser que nous avions éteint la télévision, pour voir nos pairs la remplacer au pied levé.
Et pour prendre l’exemple récent du buzz Kali et des posts sponsorisés déguisés : quelle naïveté que de croire que des pourfendeurs purs et durs d’Hadopi peuvent, moyennant finance, soutenir Canal+ avec un “coup de pub” alors que Canal+ soutient Hadopi et la répression des internautes !

Ces incorruptibles opposants à Hadopi, idéologiquement retournables avec la bonne somme d’argent, n’ont pas peur de perdre la face : ils n’ont pas de face.

Au moins la machine qui sert les pubs AdSense ne prétend pas avoir de libre arbitre.

2009/10/23 08:14 | 9 commentaires | tags :

la pire photo de 2008

C’est une arène romaine où traîne une femme-louve au regard sauvage. Abrités sous cette femme, les deux enfants adoptifs qu’elle protège de son corps, Romulus et Remus.

On remarque assez vite qu’il y a des détails qui clochent dans cette scène. Les bébés ont l’air de regarder à travers la louve. Les trois ont l’air de se tenir sur un promontoire qui surplombe une partie de l’arène, mais l’angle ne va pas. Soit la louve est sale et ses bébés propres, soit ses bébés brillent naturellement. Le regard de la louve fait plus penser à la vacuité étudiée des orbites des podiums qu’à la menace d’une mère animale. La louve, à quatre pattes, tient une tasse de café à la main.
Vous avez bien lu : la louve, à quatre pattes, tient une tasse de café à la main.

Annie Leibovitz a signé, pour le compte de Lavazza, la pire photo de 2008 (via).

Ou devrais-je dire les pires photos de 2008, puisque tous les éléments ou presque ont été pris séparément (bébés, femme-louve, décor), assemblés et aspergés d’un rendu bleuâtre maladif qui donne plus envie de boire de la ciguë que du café. On dirait même au premier regard, avant de remarquer la pose artificielle que fait le poignet du modèle en la tenant, que la tasse de café elle-même a été copiée-collée d’une plaquette publicitaire de l’annonceur.

Un mythe détourné pour le bénéfice d’un placement produit des plus incongrus…
Prochaine scène, Shiva qui déguste huit parts de Vache Qui Rit à la foi avec ses huit bras ? Hailé Sélassié qui entretient la savane avec une tondeuse Husqvarna ?

2008/12/31 01:02 | 1 commentaire | tags :

BlogBang, ou le foutage de gueule 2.0

BlogBang, dernièrement, c’est :

  • un blogueur à 5000 visites / jour qui ne génère que 30 euros en une vingtaine de jours,
  • des totaux de gains qui diminuent sans (trop d’)explication (à part “on met des filtres anti-fraude”, mais je ne vois pas en quoi les gains devraient diminuer rétroactivement)
  • des CGU où toute mention d’adresse e-mail ou d’URL (notamment pour la politique de confidentialité) est un “[lien à insérer]” (c’est en prod depuis combien de temps déjà ?)
  • des CGU où Publicis se soustrait à toute sorte de responsabilités, y compris celle de dédommager l’affilié s’il s’avère que telle ou telle responsabilité devait légalement être respectée, si le dédommagement n’excède pas 5000 euros : si la cour condamne Publicis à vous verser 4500 euros, vous n’en verrez pas la couleur — est-ce légal de s’affranchir de payer une petite amende ?
  • des CGU où on peut lire « BLOGBANG ne peut pas garantir et ne promet pas de résultats spécifiques issus de l’utilisation du Site et du Service » tandis qu’un peu partout sur le Net on lira Publicis vanter les revenus mensuels garantis de quelques blogueurs à fort traffic (à la tête du client : selon que vous serez puissant ou misérable…)

Et surtout, rapport au dernier point, BlogBang c’est au moins deux blogueurs cités dans leur plan de comm’ comme garantis de toucher plusieurs milliers d’euros par mois… mais dont les blogs ne respectent un certain point assez crucial des CGU par rapport à la visibilité des annonceurs.
À la tête du client 2.0.

2007/07/29 15:38 | 0 commentaires | tags :

y’a une fille qu’habite (en face de) chez moi, bis

Paris, Rue Royale — novembre 2006

Depuis ce matin, j’ai une nouvelle voisine en face, qui loge au Maxim’s. C’est parti pour trois mois d’occupation de mon espace visuel !
(C’est un Titien, comme pub envahissante ça pourrait être pire.)

P.S. : Il s’agit d’Isabelle d’Este (merci rdd).

2006/11/20 22:14 | 0 commentaires | tags :

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2016 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com