intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

2008 05 05

poèmes au marqueur

Quand pour écrire un poème d’aucuns prennent leur plume, leur Bic bleu, ou leur traitement de texte, Austin Kleon prend son marqueur pour écrire l’espace non-lu entre les mots.
Les mots eux, viennent du New York Times.

Ses Newspaper blackout poems (via) révèlent une poésie latente derrière les phrases bêtement déclaratives, comme celle qu’on approche l’esprit rêveur en lisant en diagonale sans pouvoir la fixer. (Un de mes favoris.)

09:28 | tags :
Vous avez la parole

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom et e-mail sont requis, le HTML est autorisé.

Note : En postant ce commentaire, vous acceptez qu’une équipe de hamsters vérifient qu’il ne s’agit pas de spam. Si votre commentaire ne s’affiche pas, vous savez qui blâmer. En outre, je me réserve le droit d’effacer tout commentaire sans préavis et sans explication.

« »

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2018 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com