intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

2008 06 03

new and improved mais toujours anti-2.0

Je suis frappé par le peu de défis, dans la vie d’une personne normale, surmontables par une phrase qui comprendrait « nouvelle application web. »

Merlin Mann (via)

À part ça, petites retouches cosmétiques ici, marre de voir le contenu limité par les barres sombres sur les côtés. L’italique et #FF3300 sont vos amis.
(Bien que j’ai failli succomber au côté obscur du bold.)

mon clavier fr-dvorak-bépo

Et depuis que j’ai transformé ma touche capslock en touche del, je sais toujours si j’ai effacé un nombre pair ou impair de caractères dans la journée grâce à la diode du clavier. Étonnant, non ?

02:44 | 3 commentaires | tags :

2008 05 26

tnwclr !

Ne faites plus papier-peint dans la grande fête mondiale des éclopés du clavier : grâce à TNWCLR, vous aussi, développez un syndrôme du canal carpien en 7 jours !

18:48 | 2 commentaires | tags :

2008 05 09

faire du vélo en marchant à côté du vélo

C’est donc étrange que si peu de personnes sachent dactylographier, donc utiliser confortablement et efficacement le clavier alors que celui-ci est un outil de travail omniprésent […]. Viendrait-il à l’idée de quelqu’un de faire du vélo en marchant à côté du vélo « je me débrouille sans problème, j’avance à pied mais je marche vite ; la pédale me cogne le mollet, ça me fait mal et l’épaule me tire, mais j’avance avec une pure merveille de la technologie cycliste… ». En général, on apprend à faire du vélo avant : on avance sensiblement plus vite et dans de bien meilleures conditions.

l’Écho des claviers, Les claviers invisibles de Labège

Ce soir je me suis mis au dvorak bépo pour, à terme, en finir avec les TMS et cesser de marcher à côté de mon vélo.
(Ce billet a pris 7 minutes à taper du coup !)

01:43 | 5 commentaires | tags :

mots

spleen tardif et TMS

Le pire dans les TMS c’est quand on s’aperçoit que si l’on n’a plus mal, ce n’est pas parce que ça s’est arrangé, mais parce qu’instinctivement on s’est mis à éviter l’effort avec ses bras et ses mains.

Éviter l’effort, en pratique c’est écrire moins, et plus concis. Ou passer en mode lecture seule.

Je vois des gens dans ma liste de contacts à qui je n’ai plus parlé depuis des mois, à qui je ne vais pas parler sauf si c’est nécessaire ; je ne sais pas si je tiendrais toute une conversation, physiquement.
J’avais des choses à écrire, j’ai laissé tomber (et déçu quelques attentes).
Des projets de code, en plan également (à la manière russe).
Parfois j’ai même l’impression que certains processus cognitifs s’arrêtent nets quand il s’agit de coucher leurs résultats sur le clavier.
(Peut-être que passer d’azerty au bépo au bureau arrangerait le petit temps de réadaptation que j’ai en revenant chez moi, qui a le don de me stresser prodigieusement les poignets.)

Je songe à dicter mes mots au cracheur de feu (mais c’est peu pratique quand on vit à deux, à moins de vivre avec une sourde).
Je regarde avec intérêt les développements récents en matière de contrôle par les ondes cérébrales ; un périphérique permet déjà de contrôler quelques jeux avec des signaux de base comme gauche, droite, sauter, etc. Quand la technologie sera plus affinée, il sera peut-être possible de penser des lettres et de les voir s’afficher instantanément. J’attends ce jour providentiel.

En attendant, j’ai peur d’aller faire un électromyogramme pour en savoir plus sur la nature de ces douleurs — peur de perdre espoir en une amélioration naturelle.

2008/07/11 01:38 | 5 commentaires | tags :

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2014 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com