intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

mots

de la déshumanisation et des posts sponsorisés déguisés

Et quand bien même - les renseignements utilisés par les pubards ne nous sont pas extorqués : c’est nous qui les mettons en ligne. Nous faisons, à vrai dire, des efforts démesurés pour standardiser nos vies […] en même temps que pour faire nous-mêmes la segmentation (Facebook, les tests, tout le temps).

Plus avant, nous acceptons parfaitement - que dis-je ?, nous applaudissons quand last.fm nous fait découvrir un nouveau groupe ou une nouvelle chanson, et ça ne plonge personne dans des abîmes de détresse que de réaliser le point auquel nos goûts culturels sont prévisibles - et pourtant, qu’un script similaire serve à nous vendre des choses, et soudain c’est une invasion de l’être intime, secret et fragile qui sommeille en chacun de nous.

NO ΛΟΓΟΣ, La publicité ciblée

(L’emphase est mienne.)
Me faire servir de la publicité ciblée par des robots ne me dérange pas, ce sont des machines aveugles — et nos yeux ont acquis une cécité sélective vis à vis des encarts colorés.

Voir des humains se comporter en machines en me servant de la publicité avec leur ton habituel par contre, sans l’indiquer clairement, ça me dérange par la déshumanisation du rapport auteur-lecteur : on n’essaierait pas de glisser que tel épluche-patate est génial au milieu d’une conversation geek avec quatre ou cinq amis, mais devant 3000 personnes, ce serait acceptable ? Le lecteur est ainsi relégué au rang de chiffre, négligeable à l’unité : si t’aimes pas, va lire ailleurs, ils seront encore 2999 demain.

Quelle naïveté que de penser que nous avions éteint la télévision, pour voir nos pairs la remplacer au pied levé.
Et pour prendre l’exemple récent du buzz Kali et des posts sponsorisés déguisés : quelle naïveté que de croire que des pourfendeurs purs et durs d’Hadopi peuvent, moyennant finance, soutenir Canal+ avec un “coup de pub” alors que Canal+ soutient Hadopi et la répression des internautes !

Ces incorruptibles opposants à Hadopi, idéologiquement retournables avec la bonne somme d’argent, n’ont pas peur de perdre la face : ils n’ont pas de face.

Au moins la machine qui sert les pubs AdSense ne prétend pas avoir de libre arbitre.

2009/10/23 08:14 | tags :
9 commentaires
  • 2009 10 23 09:27 gonzaguegonzague.me

    et le fameux défenseur de la liberté sur Internet semble avoir ajouté des règles qui empêchent votre serviteur de commenter… D’habitude mes commentaires passaient comme une lettre à la poste désormais il n’en est rien.

    J’avais écrit http://pastie.org/666373 , tout en politesse et “étrangement” il s’est évaporé. Et bien sûr monsieur a cessé de me suivre sur Twitter (je me demande pourquoi il ne me bloque pas directement, ça serait bien plus facile de ne pas entendre les gens qui ne pensent pas comme une armée répétant en coeur ’ bravo on adore ton blog , n’écoute pas les gens jaloux ‘.

  • 2009 10 23 11:29 Général Spinoza

    Je ne lis plus beaucoup de blogs, et le débat sur les posts sponsorisés, assumés ou non, me passe donc un peu au-dessus de la tête - je ne me rends pas compte, c’est fréquent, vraiment ?

  • 2009 10 23 11:43 michelvintraordinaire.com

    J’ai surtout l’impression qu’il est passé à la modération a priori, et qu’il ne laisse plus passer que la lèche inconditionnelle.
    Nous sommes plusieurs à avoir commenté de manière certes fleurie, mais argumentée, et plusieurs à être dans le groupe “ces gens là qui m’insultent”.

    Un autre commentaire que Korben ne publiera pas : http://pastie.org/666433
    Je sais plus quoi faire, rajouter “lol ton blog est le meilleur je lis ton RSS en mangeant mes Chocapic le matin” peut être ?

  • 2009 10 23 12:35 michelvintraordinaire.com

    Général Spinoza : c’est sur-représenté par rapport au nombre de blogs, dans l’absolu.

    Par contre, quand on rencontre des gens sans blogs, et qu’ils apprennent qu’on a un blog, il fut un temps où une des premières questions était “Et t’as des visiteurs ?” ; maintenant c’est “Et combien ça te rapporte ?”.
    Dire qu’on a un blog qui ne nous rapporte rien provoque parfois un regard perplexe, le même qu’on obtiendrait en avouant passer ses nuits à construire la Tour Eiffel en allumettes.

    Il y en a de plus en plus qui justement se mette au blog pour l’argent des posts sponsos : ils se trouvent une catégorie, au hasard “blog de fille” ou “technophile” (ah non pas au hasard, y a que ces catégories là de nos jours), et sonnent aux portes d’agences comme eBuzzing.
    Il y en a qui avaient déjà des blogs connus et animés, et qui aujourd’hui ne publient quasiment plus que du sponso.

    En soit, c’est une évolution du support qu’on pouvait craindre.
    Mais ce qui m’inquiète c’est la mode de déguiser ces posts en “coups de pub” pour ne pas dire qu’ils publient des publi-rédac et passer pour des vendus… Et surtout pour ne pas perdre le référencement cher aux annonceurs.

    (Si j’avais le temps je dresserais bien l’argumentaire type du blogueur vendu pris sur le fait.)

  • 2009 10 23 14:07 Général Spinoza

    Ah OK, à ce point. A vrai dire, il y a quatre ou cinq ans, je pensais plutôt qu’on s’acheminait vers du pur corporate blogging, je veux dire que les entreprises allaient utiliser le net pour faire de l’éditorial et remplacer une presse mourante et qui ne rendait plus suffisamment de services. Je n’avais pas pensé, naïf comme je suis, qu’il serait nettement moins coûteux de payer à la pige les blogueurs établis.

    Après, le travestissement du publi-rédactionnel en vrai post, ça ne me paraît pas si grave que ça : apparemment, ça se voit, et les hypocrites sont donc punis par où ils ont pêché.

  • 2009 10 24 12:33 kwyxzwww.kwyxz.org

    Spino: généralement les “habitués” d’un blog le voient, mais Google lui ne le voit pas et continue donc à référencer le blog de la même manière, un quidam cherchant juste une info sur le dernier téléphone portable de chez Sokia ou Motoromens lira un avis élogieux qu’il ignorera avoir été fourni contre espèces sonnantes et trébuchantes.

  • 2009 10 25 13:25 Général Spinoza

    kwyxz (et michel_v), j’ai réfléchi et en fait il me semble que le cap est franchi bien avant ça. A vrai dire, si un blog est en position de recevoir des offres de la part d’agences de com pour faire des posts sponsorisés, c’est que son contenu est déjà publi-rédactionnel dans son essence - je veux dire qu’un blog où un post sur un téléphone portable ne paraît pas déplacé ne perd pas grand chose de son intérêt lorsque ce post est sponsorisé.

    Bon, je n’arrive pas à être clair - disons que la distinction me paraît aussi insignifiante que dans la presse papier, où le contenu des pages ‘vrai journalisme courageux, Albert Londres et Bagdad sous les bombes et tout’ est globalement identique à celui des communiqués de presse ou des pages de publi-rédactionnel. Voilà.

    Après, on peut être surpris ou déçu que des blogueurs qu’on aime bien se révèlent pour ce qu’ils sont, ou même déçu de ce que la blogosphère ne soit pas différente de la presse, mais en plaçant le seuil à ne pas franchir au niveau du publi-rédactionnel déguisé, il me semble que vous vous accrochez à l’éthique frelatée des journalistes.

  • 2009 10 25 13:46 gonzaguegonzague.me

    Il était réglo ton commentaire en plus…

  • 2009 10 25 21:13 bobigwww.bobig.fr

    c’est étonnant je n’avais pas vu le problème sous l’angle de l’hadopi. c’est très bien vu mais je pense que les utilisateurs des articles sponsorisés n’ont pas conscience de leurs contradictions. et quand vous leur tendez le miroir ça doit fait un peu bobo…

Vous avez la parole

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom et e-mail sont requis, le HTML est autorisé.

Note : En postant ce commentaire, vous acceptez qu’une équipe de hamsters vérifient qu’il ne s’agit pas de spam. Si votre commentaire ne s’affiche pas, vous savez qui blâmer. En outre, je me réserve le droit d’effacer tout commentaire sans préavis et sans explication.

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2018 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com