intraordinaire 

michel v mange des enfants.

par Michel Valdrighi, 3X ans, bonne à tout faire du web le jour, superhéros injustement méconnu la nuit.

2009 12 17

et le débat fit boule de neige

Je viens de survivre à une séance de kiné sans massage — dans un coin populaire de ma banlieue tranquille — et à l’interception d’une boule de neige perdue, lancée par un jeune du quartier sur ses potes.

Cette boule de neige perdue a fait maugréer les deux dames d’un certain âge qui attendaient le 341 avec moi.
Il en ressort que le jeune musulman (oui, son port de la casquette a trahi son cosmopolitisme), en plus de ne pas parler verlan, devrait faire attention avec les boules de neiges.

Parce qu’après tout, madame Chazal, est-ce que nos jeunes chrétiens, eux, font des batailles de boules de neige en Arabie Saoudite ?

2009 12 12

Brice Hortefeux et Eric Besson résument 2012, le film (spoiler)

« Des adeptes du regroupement familial mettent en péril la survie de la civilisation occidentale. »

C’était une critique ciné des Ministères de l’Immigration et de la Ratonade.

00:08 | 0 commentaires | tags :

2009 11 12

identité nationale et pièces rapportées

Vous n’arriverez pas à créer une identité nationale Monsieur Besson. De la même façon que l’on ne peut forcer les membres d’une même famille à s’aimer, on ne peut forcer les Français à se sentir proches, unis au sein d’un même peuple, surtout si on les encourage à considérer toute une frange de la population (les français issus de l’immigration comme l’on dit, et les immigrés) comme des gens que l’on se contente de tolérer parce que l’on a pas le choix, ou que l’on ne sait quoi en faire d’autre.

[…]

Nous autres enfants d’immigrés, jamais il ne nous sera pardonné qu’un jour, pour s’offrir et nous offrir une vie meilleure, nos parents aient posé leurs fesses et leur courage dans un avion, sans billet de retour. Jamais on ne nous pardonnera de travailler à vos cotés au lieu de vous servir des cocktails dans un hôtel d’une destination soleil, jamais on ne nous pardonnera d’être aussi intelligents et doués que vos enfants, jamais on ne nous accordera une aide quelconque sans nous accuser implicitement de ne pas la mériter ou d’en avoir privé quelqu’un qui aurait été plus français que nous.

Luckyslug, Cher Monsieur Besson

Une lettre ouverte qui me touche beaucoup.
Il y a encore du chemin entre tolérer et accepter l’autre dans notre belle famille

16:32 | 0 commentaires | tags :

2009 11 09

chassez le mur de Berlin, il revient au galop

Une grande fête donc. Populaire. Sisi.

Notez, il n’y aura pas de manifestations spontanées. Imaginez que des Berlinois veulent se mêler de La Fête… Ça, c’est pas possible. La fête a été confiée à deux agences, avec exclusivité. Donc le petit bal pour la fête au mur, beeen… non.

On aurait pu faire la fête au mur partout. Mais comme il n’y a pas de Latte Machiatto, et pas d’hôtels de luxe à, disons, près de chez moi, à Wedding, les agences ont fait l’impasse.

[…]

Donc, demain, on est tous frères. Champagne pour Hillary, Mikhail et le petit Nicolas (si il n’a pas oublié sa carte d’identité). Pour les autres, bière, j’imagine.

Olivier Six, Est-​​Ouest ? Naaan, j’ai pas grand-​​chose à dire…

À rapprocher du concert gratuit de Bono à Berlin la semaine dernière, encerclé par un mur pour empêcher tout un chacun d’y assister…

13:16 | 0 commentaires | tags :

2009 10 22

je te tase, tu me tases, par les coucougnettes

Ainsi le Taser n’est pas si inoffensif que ça (no shit Sherlock), et la police nationale ne devra plus viser la poitrine.

C’est une bonne nouvelle : elle pourra désormais viser les couilles !
De quoi faire d’une pierre deux coups en castrant physiquement « ces gens là » génétiquement dangereux pour la société.

…Quel belle France nous avons là, les enfants.

19:21 | 0 commentaires | tags :

2009 10 16

VDM politique de la semaine

Aujourd’hui, j’ai voulu écrire à mon député pour lui dire tout le mal que je pense des courbettes auxquelles s’adonne sa famille politique devant Jean Sarkozy, en espérant que lui, en accord avec ses principes de droite travailliste et méritocrate, rejoigne Pierre Cardo pour s’élèver contre ce hold-up démocratique.

Sauf que mon député, c’est Patrick Balkany. VDM.

21:05 | 1 commentaire | tags :

2009 10 12

si tout fonctionnait comme l’attribution du prix Nobel de la paix

Si tout marchait comme le prix Nobel attribué à Obama << pour l'espoir qu'il suscite >> :

  • Les bœufs ne seraient plus un pré-requis avant de pouvoir mettre les charrues.
  • Laure Manaudou aurait eu le titre olympique à Pékin, sans nager.
  • Les américains auraient marché sur la Lune, sans lancer de fusée.
  • Au bout de deux ans de droit et autant de redoublements, Jean Sarkozy aurait enchaîné les postes à responsabilité. (Ah, on me fait signe que ça marche comme le prix Nobel ça !)
  • … et quoi d’autre encore ?
18:16 | 3 commentaires | tags :

2009 01 19

les vacances de monsieur Buisson

Huit ans de présidence, dont deux ans et demi passés en vacances.
Breaking news: Ex-President Bush is a closet Frenchie!

23:38 | 0 commentaires | tags :

2009 01 06

2.0, la définition

2.0
Adjectif
Qui est d’aujourd’hui, que les gens utilisent :
« Le web 2.0, c’est tout simplement l’internet d’aujourd’hui, c’est à dire ce sur quoi surfent tous les français, moi comme les autres. » Frédéric Lefebvre

Ah, combien de petites filles téléchargeuses violées par des terroristes pédophiles armés de bombes artisanales faudra-t-il rencontrer sur internet, avant que l’on puisse y dire impunément que Frédéric Lefebvre, dès qu’il s’agit d’internet, est une pauvre tanche ?

(Sur ce, je souhaite la bonne année à mon pote Nicolas Princen. Big up, mon prince d’internet.)

2008 12 20

du groupe comme modèle politique

Being in a band is always political, and musical improvisation is a beautiful model for how politics can work, how mutual trust and freedom can be integrated in group activity.

William Rauscher, critique de Gang Gang Dance – Afoot

12:16 | 0 commentaires | tags :

2008 10 28

code switching

Put simply, if Palin says « Barack Obama consorts with terrorists », she is making the assertion that he supports acts of violence against American citizens and the media will refute this obviously false assertion. If, instead, Palin says he « pals around with terrorists », she’s used code-switching to mask the seriousness of the charge, obfuscating her meaning enough to get away with making an assertion that inevitably calls for the imprisonment or even assassination of a political opponent.

This clever use of language only hides Palin’s meaning from members of the press.

Anil Dash, What Sarah Palin is saying

Anil Dash décrypte les intentions derrière le langage familier de Sarah Palin. Les passages sur le code switching sont particulièrement incisifs : la dangerosité de cette femme ne vient pas de ses opinions, mais de sa capacité à s’adresser directement à sa base électorale rurale blanche en passant sous le radar de la presse, qui semble ne s’intéresser qu’au langage soutenu…

2008 10 17

désolé papa, je vote Obama

Obama has in him—I think, despite his sometimes airy-fairy “We are the people we have been waiting for” silly rhetoric—the potential to be a good, perhaps even great leader. He is, it seems clear enough, what the historical moment seems to be calling for.

So, I wish him all the best. We are all in this together. Necessity is the mother of bipartisanship. And so, for the first time in my life, I’ll be pulling the Democratic lever in November. As the saying goes, God save the United States of America.

Christopher Buckley, Sorry, Dad, I’m Voting for Obama

Christopher Buckley, éditorialiste au très républicain National Review, et fils du fondateur du journal, a choisi de voter pour Barack Obama en novembre… et se fait virer pour ça trois jours plus tard.

But then, conservatives have always had a bit of trouble with the concept of diversity. The GOP likes to say it’s a big-tent. Looks more like a yurt to me.

C’est bête, ces temps-ci j’avais tendance à dire à qui voulait l’entendre que nous avions des leçons à prendre des États Unis en matière d’ouverture politique…

22:01 | 3 commentaires | tags :

2008 09 14

Sarah Palin nue

Stop voting for people you want to have a beer with. Stop voting for folksy. Stop voting for people who remind you of your neighbor. Stop voting for the ideologically intransigent, the staggeringly ignorant, and the blazingly incompetent.

Vote for someone smarter than you. Vote for someone who inspires you. Vote for someone who has not only traveled the world but who has also shown a deep understanding and compassion for it. The stakes are real and they’re terrifyingly high. This election matters. It matters. It really matters. Let me say that one more time. This. Really. Matters.

Michael Seitzman, Sarah Palin naked

This is a woman chosen because of her attractiveness, both physically and ideologically, to a particular type of person. That person is not looking for depth. Not remotely. That person is looking for things that are just plain wrong. Not different, wrong. And one of those things is a padlock on your uterus. Now let’s talk about sexism.

Michael Seitzman, Sexist? Not So Fast

Sur un ton plus léger, un discours commun de Sarah Palin et Hillary Clinton sur le sexisme. Et wow, naked !

19:35 | 2 commentaires | tags :

2008 06 16

he shot me down, bang bang!

Selon le principal syndicat militaire, « la situation est dramatique ». D’après plusieurs calculs, chaque soldat devra en effet se contenter de 4 cartouches d’ici à avril 2009. « Durant les exercices, nous devons crier ‘Pang-Pang’ au lieu de tirer réellement », affirme un officier.

L’armée n’a plus de cartouches

Si vous rêviez d’annexer la Belgique, c’est le moment.

11:58 | 2 commentaires | tags :

2008 03 19

Nicolas Princen est un (vil) gauchiste

copie d'écran de la fiche FaceBook de Nicolas Princen

Nicolas Princen, fraîchement embauché par Nicolas 1er pour nous surveiller, ne distingue pas sa gauche de sa droite.
Se déclarer « Liberal » sur un site américain comme FaceBook, c’est dire qu’on est de gauche (un peu l’équivalent de « socialiste »).

Je doute que Nicolas fraîchement sorti de HEC s’y soit formé une sensibilité de gauche, donc de deux choses l’une : soit Nicolas Princen est de gauche (et quelle cocasse situation ce serait de se faire surveiller par un gauchiste pour le compte de la droite dure), soit Nicolas Princen a des lacunes en politique impardonnables pour son poste, parce que pour ne pas savoir que « Liberal » en anglais américain n’est pas la même chose que « Libéral » en français quand on est censé faire de la veille sur internet, il faut vraiment vivre dans une grotte.

Nicolas Princen, puisque je sais que tu vas lire ce post (c’est vraiment sympa de se savoir écouté maintenant), peux-tu répondre à cette question qui me hante : es-tu de gauche, ou juste inculte en politique ?
Et une autre question pour la route : t’as eu le poste comment au juste ?

(P.S. : À sa décharge, il utilise peut-être la traduction française bâclée de FaceBook, qui ne traduit pas les orientations politiques possibles…)

2008 02 01

notre Président s’est marié …et file des pin’s à n’importe qui

En exclu dans Libération, les photos du mariage de notre Président !

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, toutes mes félicitations à Isabelle Balkany qui a su avant tout le monde réinventer le chèque emploi-service-féodalisme à Levallois et qui mérite ainsi sa Légion d’Honneur. Après enquête, il apparaît donc qu’une prise illégale d’intérêts n’est pas incompatible avec une « conduite civile irréprochable et méritante ».
Soyez l’ami des puissants, y’a que ça de vrai. Encore bravo, Isabelle Balkany !

12:45 | 0 commentaires | tags :

2008 01 30

je dis NON

J’ai résisté aux détracteurs acharnés ; j’ai défendu, souvent avec un soupçon de mauvaise foi ; j’ai tenu bon, certain que tout n’était que mauvaise interprétation et biais défavorable ; mais maintenant je me vois bien forcé de dire « NON ».

NON, Ségolène Royal, vous n’avez quand même pas demandé « que les 7 milliards d’euros soient remboursés aux familles qui sont plongées dans l’endettement », rassurez-moi, quelqu’un a hacké vos cordes vocal et proféré ces propos à votre place ?

Ignorance manifeste de la situation, ou démagogie grossière ?
Vous prenez les français de gauche pour des cons qui ne savent pas s’informer eux-mêmes pour vérifier à quel point votre propos est inepte, ou c’est juste une fausse impression ?
« Ça paraît invraisemblable », une telle persistance à prendre une posture indignée sans s’arrêter pour réfléchir une seule seconde…

mots

interview anagramme : La France Forte

Cette interview est une fiction. Chaque réponse est un anagramme du nom de l’invité.
(Le concept vient de Davezilla.)

Pour cet entretien nous nous adresserons à Nicolas Sarkozy sous le nom de « La France Forte », qu’il entend personnifier.

Michel : Bonsoir monsieur le Président. Vous avez « accepté l’invitation de TF1 », cette « invitation » participait-elle d’une urgence ?
La France Forte : Rencart affolé !

Michel : L’UMP a évoqué des sanctions contre Christian Vanneste suite à des propos que certains qualifient de négationnistes, quelles sont elles ?
La France Forte : Contera raffle.

Michel : D’aucuns disent que cette campagne électorale va puiser dans les caniveaux. Comment comptez-vous l’influencer ?
La France Forte : À renfort fécal.

Michel : On dit aussi que vous allez instrumentaliser la peur. Avez-vous un slogan pour ça ?
La France Forte : « N., le Fear Factor. »

Michel : Quelle responsabilité auront les maires s’ils ne fournissent pas 500 signatures à Marine Le Pen ?
La France Forte : Recaleront faf.

Michel : Le ralliement d’Hervé Morin, est-ce parce que le Nouveau Centre n’est pas si mécontent de ces 5 dernières années ?
La France Forte : Centre raffola.

Michel : Le soutien de la droite de Boutin nous paraissait évident par contre.
La France Forte : Réac’ raffolent !

Michel : Après ces derniers mois à vous traîner dans la boue, on pourrait croire qu’ils auraient été plus réticents.
La France Forte : Na, rectal offert.

Michel : Les sondages ne vous sont guère favorables, la dynamique est-elle là ?
La France Forte : Ça enflera fort !

Michel : Finalement, François Hollande est-il votre némésis ?
La France Forte : Fatal confrère.

Michel : La plupart des Rafales vendus à l’Inde sera fabriquée sur place, est-ce un problème de logistique ?
La France Forte : Fret Rafale ? Con.

Michel : Vous comptez faire un référendum sur l’indemnisation des chômeurs, mais comment comptez-vous qu’ils vivent sans revenus ?
La France Forte : *Fanfare* Le troc !

Michel : Vous avez parlé de « capitaine de navire » qui ne le quitterait pas pendant la tempête, cette analogie n’est-elle pas exagérée ?
La France Forte : Nef frôler cata !

Michel : Finalement, avec le pire bilan de la Vème République, pourquoi ce slogan « La France Forte » sinon pour se moquer des électeurs ?
La France Forte : Farce frontale.

(La réponse le Fear Factor est de bladsurb.)

Et si vous l’aviez ratée : l’interview anagramme du président Barack Obama en 2008.

2012/02/16 12:33 | 1 commentaire | tags :

nuit du zapping, public de Pavlov

La nuit de samedi, nous sommes allés à Bercy regarder les images mouvantes de la Nuit du Zapping ; une occasion de voir l’effet de la télé sur quelques centaines d’échantillons humains.

Je peux maintenant vous dire, par ordre croissant, les trois plus grandes causes de dégoût pour le public type de cette nuit là :

  1. George W. Bush : quelques houuuu, mais sans plus.
  2. Nicolas Sarkozy : peu étonnant vu la jeunesse du public.
  3. La Banque Postale : de loin l’entité qui a été la plus huée.

Oui, mes concitoyens détestent plus la Banque Postale que Nicolas Sarkozy, que Bush, que l’intolérance — même les démonstrations de racisme ont généré moins d’animosité.

La Banque Postale est un sponsor de la Nuit du Zapping depuis le début, et le seul sponsor des Après-midi du Zapping (la même chose, mais en itinérant dans les lycées), la raison dicte qu’ils ont un beau rôle. Il n’y a pas non plus de scandale lié à cette entité dans les dernières années qui pourrait justifier ces huées.

La seule raison possible serait qu’elle prend pour la Poste.
Ce qui m’amène à cette conclusion peu engageante : à force de ne plus s’intéresser aux causes des grèves et interruptions des services publics (les syndicats envoient des communiqués, les médias ne diffusent que « au fait, pas de courrier demain » ou « ils veulent une augmentation » sans préciser que leurs salaires ne sont pas glorieux), à force de nous avoir gavés les rétines des privilèges supposés des fonctionnaires, nous en sommes arrivés à haïr l’idée même de service public en général, de la Poste en particulier.

Il m’a fallu un moment pour déterminer ce que ça m’a rappelé : les deux minutes de la haine de 1984.

une droite bien dressée qui tend la patte

Frédéric Lefebvre est ainsi monté au créneau : « Le procès d’intention qui est fait aujourd’hui à Nicolas… à Galouzeau Sarkozy est détestable. Ce débat sur sa soi disant inexpérience est tronqué, biaisé par une gauche haineuse. Je vous rappelle qu’il faut multiplier par 7 l’âge des chiens pour avoir une équivalence. Ce qui lui fait 28 ans et non 4. Je suis fier que mon pays fasse confiance aux jeunes. »

Patrick Balkany, député-maire UMP de Levallois-Perret et ami du Président, est pour sa part enthousiaste : « Moi qui ai connu Nicolas Sarkozy à 22 ans, il avait déjà beaucoup de talent. Et je peux vous dire que Galouzeau Sarkozy, à 28 ans, a peut-être encore plus de talent que n’en avait son maître à son âge. Il est affectueux, ramène la balle, surveille parfaitement la maison, tend la patte. N’est il pas prêt à devenir député de la majorité ? »

Jean-Pierre Martin, Le chien de Nicolas Sarkozy nommé à la tête de la S.P.A

De la parodie ou de la réalité, je ne sais pas ce qui est le plus angoissant, quand les panégyriques les plus puants de servilité s’accumulent, de la part d’une droite qui a oublié ses idéaux républicains en faveur d’une conception de la démocratie dite du « pied dans la porte » (élu une fois à un poste d’ampleur X, légitime mille fois aux responsabilités d’ampleur X2).

Car c’est bien connu, on tire une légitimité éternelle quand on est de droite et qu’on succède à son père dans un département de droite, où même un pot de fleurs étiqueté UMP serait élu.

Le ridicule, la démesure de l’annonce, c’était drôle au début.
Je m’attendais à un sursaut de dignité de personnalités de droite, mais seul Debré (et dans une certaine mesure Devedjian) a indirectement évoqué le népotisme à l’œuvre.
Même les chiraquiens ne mouftent pas, alors que l’occasion de mettre le nez de la sarkozie dans sa merde est plus que jamais là.

On écrit ici et là de la gauche qu’elle serait déconnectée des français, mais comment continuer à croire que le gouvernement et l’UMP ont les intérêts de la France en tête, quand personne en leurs rangs ne s’élèvera contre de tels faits du Prince par le pouvoir en place ?

Comment respecter ces chiens qui se couchent, s’assoient, et lèvent la patte aussi docilement ?

2009/10/13 17:52 | 2 commentaires | tags :
page suivante »

meule de foin

le passé

et vous êtes ?

À l’aréoport.

pouvoirisé par

WordPress et une équipe de hamsters joviaux
…et des poneys !

©2006-2014 Michel Valdrighi (Dinoblogueur -1235 avant LLM)
contact : michel point (la vingt deuxième lettre de l'alphabet) @ (la lettre juste après le F) mail point com